Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

13 juil. 2020

Jerada. Le décès d'un ouvrier dans un puits de charbon a déclenché une manifestation des habitants

DR
Des nouvelles manifestations ont commencé à prendre forme à la fin de la semaine dernière dans la ville de Jerada, après deux ans passés sur la répression du mouvement de protestation sociale dans l’ancienne ville minière. 

Un ouvrier dans la trentaine est décédé, dimanche dernier, pendant qu’il était à l’ouvrage dans un puits de charbon qui s’est effondré sur lui, tandis que le frère du défunt a été grièvement blessé, dans les mêmes circonstances, rapporte le site Yabiladi.

Dans la journée, ce décès a déclenché une manifestation des habitants, ce qui a donné lieu à une intervention de la police et à cinq arrestations, tandis que deux autres personnes sont recherchées, ajoute la même source.

Le site Hirak Rif cite les noms de certains personnes arrêtées comme Tayeb Moughlia, Noureddine Achiban, Moustafa Dainin et Issa Bakkakla. La même source ajoute que les maisons d'autres militants ont été prises d'assaut et leurs familles ont été intimidées, face à un black-out médiatique et un silence incompréhensible des ONG de défense des droits humains.

Pour rappel, en réponse à des manifestations dans la ville minière déshéritée de Jerada en mars 2018, les autorités marocaines ont mené une campagne de répression de plusieurs semaines, avait dénoncé Human Rights Watch. Les forces de l’ordre ont fait un usage excessif de la force contre des manifestants, ont gravement blessé un garçon de 16 ans, percuté par une fourgonnette de police conduite de manière irresponsable, et ont arrêté des leaders du mouvement de protestation, qui auraient ensuite été maltraités en détention, selon l'ONG.

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages