Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

22 juil. 2020

La diaspora bloquée à Nador en colère

       

Depuis la réouverture des frontières le 14 juillet, le retour de la diaspora bloquée à Nador est très difficile.

Dans le port de Nador, les passagers en ont assez du chaos et de la confusion. Par exemple, des citoyens bloqués qui ont emprunté de l'argent avec eux pour réserver des billets ont appris à la dernière minute qu'ils ne pouvaient pas aller en France, mais qu'ils pouvaient aller en Italie.

Certains d'entre eux ont été informés au début qu'ils pouvaient faire le test coronavirus dans le ferry, mais dans le port, les passagers ont été surpris par l'annonce qu'ils devaient avoir le test avec eux pour pouvoir monter à bord du bateau.

Ce n'est pas la première fois que des passagers sinistrés protestent dans le port d'Ait Nsar à Nador. Mais hier, la situation est devenue grave et le régime a envoyé des troupes répressives pour garder la porte du port.

L'une des victimes est un Néerlando-rifain. L'homme a dit qu'il n'a pas pu obtenir de médicaments à Al Hoceima pendant des mois et que sa fille a dû les envoyer des Pays-Bas. L'homme a dénoncé que l'État tire profit de la diaspora et l'abandonne.

Par Arif News

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages