Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

11 juil. 2020

Le Maroc impose aux Marocains bloqués à l'étranger de payer jusqu'à 1000 euro pour rentrer dans le pays

Des Marocains bloqués à Ceuta/El Faro de Ceuta
Pour les Marocains bloqués à l'étranger depuis mars dernier, et dont leur pays a lancé un programme des vols spéciaux à compter du 15 juillet 2020 pour leur rapatriement, le retour dans le pays ne sera pas une tâche facile. En outre, un test PCR qui devrait être effectué au plus tard 48 heures avant, ainsi qu'un test sérologique, les passagers doivent payer jusqu'à un million de centimes (917 euro)  par personne pour leur retour.

Une décision totalement incompréhensible prise par le gouvernement marocain concernant le reste des Marocains bloqués à l'étranger depuis mars dernier, qui ne pourront désormais plus rentrer chez eux, dénonce le site Al Jalia24.

Les personnes qui veulent rentrer au Maroc devraient payer le billet et effectuer le test PCR et le test sérologique à leurs propres frais.

Certains peuvent dire que c'est la bonne décision et que l’État n’est pas obligé de payer les dépenses de circulation des personnes qui ont quitté le Maroc pour le tourisme ou pour des liens de parenté, mais ce qui est intéressant dans le sujet, ce sont les prix exorbitants avec lesquels les billets ont été mis en vente, le prix d’un billet de retour par avion de Barcelone à Tanger a dépassé un million de centimes (+917 euro), tandis que les prix des billets pour les bateaux de Sète ou Gênes à Nador ou Tanger sont entre 8000 dh (734 euro) et 9500 dh (872 euro) par personne, en plus de coûts des tests qui dépassent 1500 dh (137 euro), explique le site Al Jalia 24.

Une dualité très étrange dans les positions de la nouvelle décision du gouvernement, jusqu'à la semaine dernière, les personnes bloquées ont atterri dans les aéroports du pays gratuitement, avec des tests aux frais de l'Etat, des hébergements et de la nourriture dans les hôtels et les résidences de tourisme de luxe, alors pourquoi ceux-là ont profité de ces privilèges mais pas les autres ?, s'interroge Al Jalia 24.

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages