Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

22 juil. 2020

Le prisonnier politique Mounir Ben Abdellah fait l'objet de torture physique, d'insulte et de mauvais traitements

Mounir Ben Abdellah /DR
Le prisonnier rifain Mounir Ben Abdellah, condamné à quatre ans de prison ferme, aurait fait l'objet de torture physique, d'insulte et de mauvais traitements par un fonctionnaire dans la prison d'Al-Hoceima.

D'après l'ex détenu politique, Zoubair Rabeai, qui a rapporté le cas sur sa page Facebook, Mounir Ben Abdellah a été menotté, les mains derrière le dos, et emmené au bureau du chef de la prison, puis le détenu a reçu des gifles et des coups de pied. La même source a indiqué que le fonctionnaire (tortionnaire) a répondu aux protestations de Mounir Ben Abdellah en disant: "Vous avez fait des manifestations, mais l'Etat vous a niqué et le makhzen a un grand pénis..."

Selon toujours la même source, ces données ont été confirmées par la famille de Mounir Ben Abdellah et le détenu lui-même lors d'un appel téléphonique avec sa famille.


Pour rappel, un avis rédigé par des experts indépendants des droits humains du Groupe de travail sur la détention arbitraire mandaté par l'ONU, avait estimé, le mois de mars dernier, que la privation de liberté de Mounir Ben Abdellah est arbitraire en ce qu’elle est contraire aux articles 9, 14 et 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et relève des catégories I, II et III.

Le Groupe de travail avait demandé au gouvernement marocain de prendre les mesures qui s’imposent pour remédier sans tarder à la situation de M. Ben Abdellah et la rendre compatible avec les normes internationales applicables, notamment celles énoncées dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages