Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

3 juil. 2020

L'Espagne n'ouvrira les frontières avec le Maroc que s'il y a réciprocité

DR
L'Espagne rouvrira ses frontières à douze pays tiers ce soir à minuit, et bien qu'elle envisage également de les rouvrir au Maroc, à l'Algérie et à la Chine, le principe de réciprocité doit être confirmé, selon un décret du ministère de l'intérieur publié ce vendredi dans le Bulletin officiel de l'État (BOE).

Le nouveau décret, qui remplace celui publié lundi, précise enfin la liste des pays tiers dont les résidents ne seront pas concernés par la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l'UE par les frontières extérieures, ainsi que les nouvelles catégories de personnes exemptées des restrictions, quelle que soit leur origine.

Le BOE inclut les cas de Ceuta et Melilla, dont il dit que "à titre temporaire, la fermeture des postes terrestres autorisés à entrer et à sortir d'Espagne par les villes de Ceuta et Melilla est maintenue".

Cette mesure prendra effet à partir du 4 juillet à 00h00 jusqu'au 31 juillet à 24h00, sans préjudice de sa modification éventuelle pour répondre à un changement de circonstances ou à de nouvelles recommandations au sein de l'Union européenne.

En ce qui concerne l'ouverture des frontières aux pays tiers, l'Intérieur précise qu'elle concerne la résidence dans ces pays, et non la possession de la nationalité de ces pays. Il souligne également que la levée des restrictions ne doit pas être considérée comme ayant un effet immédiat, mais doit être soumise à des critères de progressivité et de réciprocité.

C'est pourquoi la liste complète des 15 pays figurant dans la recommandation adoptée mardi par le Conseil européen est incluse dans l'ordre. L'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l'Uruguay et la Chine sont les pays inclus.

Dans l'application du principe de réciprocité, il est tenu compte, d'une part, en ce qui concerne la Chine, de la recommandation du Conseil de l'Union européenne de soumettre l'ouverture des frontières des États membres de l'Union à la confirmation de l'existence d'un tel régime de réciprocité.

En ce qui concerne l'Algérie et le Maroc, le décret souligne la nécessité de tenir compte à la fois de la fermeture actuelle des frontières dans ces deux pays, ainsi que des raisons qui la motivent, et du volume considérable de voyages réguliers entre chacun d'eux et l'Espagne.

En ce qui concerne les catégories de personnes exemptées de restrictions indépendamment de leur lieu d'origine, certaines sont ajoutées ou le champ d'application de celles visées par le décret du 29 juin est élargi, afin de les adapter à la recommandation du Conseil.

Tant les restrictions que les catégories exemptées concernent les ressortissants de pays tiers, étant donné que depuis lundi, les citoyens de l'UE et leurs familles ainsi que les autres bénéficiaires du droit à la libre circulation ont déjà été exclus du champ d'application des restrictions temporaires aux frontières extérieures de l'Espagne.

Par EFE

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages