Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

16 juil. 2020

Mohammed VI aurait donné à Juan Carlos I un terrain de 45 000 mètres carrés près de la ville de Marrakech

DR
Le roi du Maroc aurait donné au roi Juan Carlos I un terrain de 45 000 mètres carrés près de la ville de Marrakech. C'est ce qu'a déclaré Corinna Larsen, une ancienne maîtresse du Juan Carlos, lors d'une rencontre avec l'ancien commissaire José Manuel Villarejo.

Celui-ci enregistrait à leur insu plusieurs personnages haut placés, dont des membres du gouvernement et de la monarchie espagnols, lorsqu’il était encore commissaire de police. Certaines écoutes ont filtré dans la presse et ont provoqué un séisme institutionnel en Espagne. L’ancien commissaire a été placé en prison préventive en 2018, et est jugé pour "association de malfaiteurs" et "blanchiment de capitaux".

L'ancienne maîtresse du roi émérite a donné des détails au commissaire Villarejo sur l'opération par laquelle Juan Carlos I a reçu une "propriété du roi du Maroc" à Marrakech dans une conversation tenue lors d'un dîner à Londres en octobre 2016, enregistrée sans que l'ancienne maîtresse de Juan Carlos le sache et qui a été publiée par le site OkDiario. Selon Larsen, l'opération a échoué parce que le terrain "n'avait pas d'électricité" et ne pouvait pas être vendu, ce qui a fini par être un "cadeau empoisonné".

"Le papier dit que je l'ai acheté, mais... Ils ont fait appel à l'avocat Canonica pour étudier s'ils pouvaient restituer cette propriété. Ils ont dit "on ne peut pas" et ils se sont mis très en colère (...) Je ne ferai rien tant que je ne saurai pas ce qu'ils veulent faire de la propriété. Il n'y a rien sur cette propriété. Il y a des chameaux. Il n'y a pas d'électricité. Vous devez faire un investissement de 10 ou 15 millions", explique-t-elle.

Le dialogue se poursuit avec une déploration de Larsen sur les conditions dans lesquelles se trouve la propriété et l'impossibilité de la vendre : "La question n'est pas de savoir combien elle vaut, mais qu'elle ne peut pas être vendue (...) C'est comme s'ils vous donnaient un morceau de désert en Arabie Saoudite. Très bien, que faites-vous ? (...) Le cadeau est empoisonné."

Pour rappel, le père du roi actuel de l'Espagne, Juan Carlos, faisait l'objet d'une enquête formelle, menée par la Cour suprême espagnole, pour une affaire de corruption liée à l'Arabie saoudite.

Le quotidien suisse Tribune de Genève a affirmé début mars que Juan Carlos avait reçu, en 2008, 100 millions de dollars du roi Abdallah d'Arabie saoudite, sur un compte en Suisse d'une fondation panaméenne. Le même mois, le quotidien The Daily Telegraph rapportait que Felipe VI, le roi actuel et fils de Juan Carlos, était également bénéficiaire de cette fondation, avait rapporté l'AFP.

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages