Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

2 juil. 2020

Mouvement de contestation en Algérie: Karim Tabbou et Amira Bouraoui bénéficient d'une mesure de remise en liberté provisoire

DR
Selon son avocat, Karim Tabbou devrait retrouver la liberté ce jeudi après-midi. Emprisonné depuis le 26 septembre 2019, il avait été condamné en appel le 24 mars dernier à un an de prison ferme pour "atteinte à l'intégrité du territoire national".

"La demande de liberté provisoire a été acceptée. Tabbou va être libéré jeudi", a déclaré à l'AFP l'un des avocats de l'opposant,  Maître Abdelghani Badi.

Lors de son procès, l'accusé avait refusé de comparaître sans la présence de ses avocats mais le juge avait refusé d'accéder à sa demande. Karim Tabbou avait été pris d'un malaise en pleine audience, victime d'une poussée de tension artérielle, selon ses avocats. L'opposant est également poursuivi pour "atteinte au moral de l'armée" dans le cadre d'une autre affaire, dont le procès a été reporté au 14 septembre.

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), une association de soutien, près de 70 prisonniers d'opinion sont actuellement derrière les barreaux, la plupart pour des publications sur Facebook.

Liberté pour Amira Bouraoui ?

La militante Amira Bouraoui a bénéficié jeudi d’une mesure de remise en liberté provisoire lors d’un procès en appel, quelques heures après son compatriote Karim Tabbou.

« Liberté provisoire pour Amira Bouraoui avec report de son procès en appel à l’audience du 24 septembre 2020 », a indiqué l’avocate Fetta Sadat sur Facebook. Elle doit quitter la prison de Koléa, près d’Alger, jeudi après-midi, a précisé le CNLD.

Par AFP

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages