Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

29 juil. 2020

Omar Radi placé en détention pour "viol" et "réception de fonds étrangers dans le but de porter atteinte à la sécurité intérieure de l'État"


Le journaliste et militant des droits humains Omar Radi a été emprisonné mercredi 29 juillet pour "viol" et "réception de fonds étrangers dans le but de porter atteinte à la sécurité intérieure de l'État". Radi a été transféré à la prison d'Oukacha à Casablanca et son procès est prévu pour le 22 septembre, a indiqué le ministère public dans un communiqué.

Le parquet a demandé au juge d'instruction d'enquêter sur des "délits relatifs à l'attentat à la pudeur avec violence et viol", après une "plainte déposée par une citoyenne". Le journaliste fait également l'objet d'une deuxième enquête "au sujet de la réception de fonds de parties étrangères en vue de porter atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat" et "de mener des contacts avec des agents de pays étrangers pour nuire à la situation diplomatique du Maroc", selon la même source.

La toile scandalisée

Sur les réseaux sociaux, les soutiens et les sympathisants avec le journaliste dénoncent une détention pour des raisons politiques. Radi a déjà fait l'objet d'une campagne de diffamation dans les médias proches des services de renseignements, et a été constamment harcelé par les autorités. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages