Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

14 août 2020

L'activiste Hassan Boutasghount appelle le ministère de la Santé à fournir un médicament "non disponible" au Maroc

DR
L'activiste Hassan Boutasghount, qui souffre d'adénocarcinome, a demandé au ministère de la Santé de fournir des médicaments prescrits pour le traitement par un médecin du centre d'oncologie d'Al Hoceima, compte tenu de l'absence de ce médicament dans le même centre et dans les pharmacies.

Dans un entretien avec le site Akhbar Rif, Hassan a confirmé qu'il avaient essayé avec l'aide d'autres personnes de trouver ces médicaments prescrits au Maroc, et qui contiennent de la vinorelbine et de la dacarbazine, mais tous ses efforts n'ont pas abouti, en ajoutant: « J'ai contacté plusieurs pharmacies pour obtenir cette ordonnance. Mais, la réponse que je reçois tourne autour de la rareté ou de l'absence de ces médicaments au Maroc ».

« Au lieu d'être à l'hôpital pour recevoir des rations de traitement, je suis maintenant perdu dans la recherche afin de trouver des médicaments malgré l'aggravation de mon état de santé, et même ces médicaments ne sont pas disponibles au Maroc comme on m'a dit, et en Europe, les pharmacies et les hôpitaux refusent de les vendre à des proches et à des amis afin de me l'envoyer. La raison en est que cette prescription, comme on leur a dit, doit être donnée par un médecin spécialiste dans ces pays comme la France, la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas », a expliqué Hassan.

Hassan, qui a un besoin urgent de ces médicaments, a appelé les autorités concernées à intervenir pour les fournir afin qu'il puisse les acheter. 

Hassan Boutasghount a conclut sa déclaration à Akhbar Rif en disant: « J'ai l'impression que mon état de santé se détériore de jour en jour. Je souffre en silence. Comment peuvent-ils prescrire une ordonnance à un patient qui se présente à l'hôpital pour un traitement si le médicament n'est disponible nulle part ? ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages