Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

27 août 2020

« L'Historiographe du royaume », un roman de fiction de Maël Renouard censuré au Maroc

DR
« L'Historiographe du royaume », un livre paru la fin du mois d'août, de son auteur Maël Renouard censuré au Maroc. 

Stéphanie Gaou, écrivaine basée au Maroc et l'une des fondatrices de la Librairie des Insolites de Tanger, a dénoncé la censure dans un post sur Facebook, après avoir reçu un message de son distributeur exclusif indiquant que le livre est désormais interdit d'entrée au Maroc: "Bonjour, Désolé le titre 9782246815266 est censuré." Stéphanie s'indigne que "tout cet arbitraire commence vraiment à me taper sur les nerfs".

"Et pendant ce temps, dans le Point, M. Tahar Ben Jelloun annonce en grandes pompes un roman qui fera du bruit. Quel bruit, puisque nous ne pouvons pas vendre ce livre en librairie ? Encore une manière de nous empêcher de travailler normalement !!!!", ajoute Stéphanie. 

« L'Historiographe du royaume », un roman de fiction qui parle de l'époque des deux rois Mohammed V et Hassan II, aborde des sujets comme la création du Collège royal, les compagnons de Hassan II, le coup d'État de Skhirat et les passe-temps de Hassan II...

"Le plus étrange est que Tahar Benjelloun, un défenseur de la monarchie marocaine dans les milieux culturels et médiatiques français, a fait l'éloge du roman dans le journal Le Point", indique l'activiste Khalid El Bekkari sur sa page Facebook

Dans son article sur Le Point, Tahar Benjelloun indique qu'"aucun de ceux qui sont passés par le Collège royal ne raconte cette expérience. Peut-être ont-ils reçu la consigne de ne rien révéler de leur vie durant ces années où ils ont eu l'honneur de faire leurs études avec le prince. On sait aussi que, une fois devenu roi, le prince recrute ses conseillers parmi ses anciens camarades de classe. C'est quasi une tradition. Et voilà que paraît un roman L'Historiographe du royaume aux éditions Grasset, dont l'auteur n'a pas respecté la consigne de la discrétion et du silence. Un roman passionnant, tant la véracité du récit est énorme et précise. On se dit : « Il dit tout, sans complexe, sans censure ! »"

Le Collège royal, anciennement Collège impérial, est un établissement d'enseignement primaire et secondaire créé en 1942 à Rabat, dans le but d'instruire les membres de la famille alaouite, et il est situé dans le Palais royal. 


"Peut-être que le responsable du ciseau de censure n'a pas remarqué qu'il s'agissait d'un roman de fiction, pas d'un livre historique, ou peut-être fait-il partie de ceux qui ont des "connaissances" limitées et ne sait-il pas qu'une grande partie des données évoquées dans le roman ont été publiées dans la presse marocaine, et comprenaient des livres imprimés au Maroc, parfois avec le soutien d'institutions officielles, et peut-être vit-il encore dans son esprit à l'époque de la "Pravda", de la "Voix des Arabes", de "Goebbels" et des "Nouvelles de Mustafa Al Alawi", et il a oublié qu'après quelques jours le roman sera disponible en version numérique", note Khalid El Bekkari en concluant: "Je pense que le roman sera distribué au Maroc, mais après une publicité gratuite, un "responsable" sur la censure y a contribué, que nous ne connaissons pas, a révélé que les éléments de sa pensée sont presque inexistants".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages