Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

20 août 2020

Mohamed VI utilise la grâce royale pour tenter de parvenir à un accord avec le mouvement de protestation du Rif

DR
Selon le site d’information espagnol en ligne, El Diario, Mohamed VI utilise la grâce royale pour tenter de parvenir à un accord avec le mouvement de protestation du Rif. 

Une source militaire marocaine anonyme a déclaré au site espagnol que le roi du Maroc voulait libérer les prisonniers politiques du Rif à condition "qu'ils ne fassent plus de problèmes". "L'idée du roi est d'arriver à un accord avec eux pour qu'ils ne fassent plus de problèmes. Une question prioritaire car les Pays-Bas bloquent le Maroc. L'affaire du Rif doit être réglée en raison des enjeux internationaux, ainsi que des millions de dollars d'investissements étrangers prévus dans la région", a déclaré la source militaire citée par El Diario. 

Le site indique d'ailleurs qu'après que "Mohamed VI a gracié 26 rifains le 29 juillet à l'occasion la fête du Trône, dont l'un des idéologues du mouvement, le professeur et intellectuel Mohamed El Majjaoui. Le monarque devait gracier les 20 autres qui sont toujours en prison ce jeudi, à l'occasion de la fête de l'indépendance et avec le discours prévu à Al Hoceima, mais les négociations n'ont pas abouti".

La même source explique que "pour recevoir une grâce royale, les prisonniers doivent signer un document selon les règles et, pour le moment, une partie des leaders du mouvement n'a pas reçu d'offre ou n'en a pas accepté une et reste isolée et en grève de la faim".

Pour rappel, les deux détenus politiques Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik sont en grève depuis vendredi, en signe de protestation face aux conditions inhumaines de leur détention et à la pression exercée par l'administration pénitentiaire sur eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages