Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

28 août 2020

Un prisonnier politique rifain a été transféré à l'hôpital après la détérioration de son état de santé

DR
L'Association marocaine des droits humains (AMDH)  a mis en garde contre la gravité de la situation que vivent les détenus politiques dans la prison locale de Nador et la prison de Zaio, notamment les détenus en grève de la faim.

La section de Nador de l'association a déclaré dans un communiqué que le détenu Achraf Moudid a tenté de se suicider le lundi 17 août, en buvant une quantité d'eau de Javil, et malgré la gravité de son état, il n'a pas été transféré à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, il a alors entamé une grève de la faim de quatre jours, qui a été suspendue mercredi dernier.

Selon la même source, "les détenus politiques Bilal Ahebbad et Mahmoud Bouhennouch sont toujours en grève de la faim depuis mercredi 19 août, sans que l'administration pénitentiaire ou le parquet n'interviennent et répondent à leurs demandes légitimes et sans les placer sous surveillance médicale à l'hôpital de Nador".

L'AMDH a attiré l'attention sur "la détérioration de l'état de santé du prisonnier Ismail Achrqi à la prison de Zaio, qui a été transféré -après de longues tergiversations de la part de l'administration de cette prison- à l'hôpital de Nador, et où il a été décidé de le maintenir jusqu'à présent sous surveillance médicale afin de procéder aux contrôles nécessaires et de recevoir les traitements requis".

L'AMDH a demandé la libération de tous les détenus politiques, un soutien accru pour eux et leurs familles, et l'ouverture d'un dialogue sérieux avec les détenus en grève de la faim afin de répondre à leurs demandes légitimes et de leur permettre de jouir de tous leurs droits.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages