Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

12 sept. 2020

Tanger: un enfant de 11 ans violé et tué par son ravisseur



Depuis lundi 7 septembre, l'affaire a suscité un vif émoi sur les réseaux sociaux. Ce jour-là, Adnane, 11 ans, était sorti pour une course près de son domicile dans le quartier de Bni Mkada. Mais il n'est jamais revenu, malgré le fait que ses parents ont signalé sa dispartition à la police, et une campagne sur les réseaux sociaux partageant des images de caméras de surveillance montrant l'enfant marchait dans la rue avec un jeune homme portant des lunettes dans l'espoir que quelqu'un reconnaisse l'identité de ce dernier.





La nuit de vendredi à samedi, l'enfant disparu a été retrouvé mort et enterré à proximité du domicile de ses parents à Tanger. Selon les premiers éléments de l’enquête, un individu de 24 ans a amené l’enfant, qui vivait dans le même quartier que son meurtrier, dans un appartement où il l’a agressé sexuellement et commis l’homicide volontaire avant de l’enterrer, le même jour à la même heure.


Dans un communiqué diffusé dans la soirée du 11 au 12 septembre, la DGSN a annoncé « l’interpellation d’un individu soupçonné d’homicide volontaire sur un mineur avec attentat à la pudeur ». 


La même source a indiqué que « les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu’il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et commis l’homicide volontaire, au même jour et à la même heure, avant de procéder à son enterrement aux alentours de son domicile ».


« Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cet acte criminel, dont l’enfant mineur victime, a été transféré à l’hôpital régional de la ville pour autopsie », conclut la DGSN.


La toile réclame la peine de mort


Une pétition pour attribuer la peine de mort au criminel a également été lancée sur Facebook et déjà souscrite par près de 180.000 personnes, rapporte le site H24info.


De nombreux internautes ont appelé dans leurs publications à infliger la peine capitale au meurtrier de l’enfant. « Cet homme doit mourir. S’il vous plaît, EXÉCUTEZ cet homme », peut-on lire par-ci, « ton bourreau mérite la guillotine », peut-on lire par-là.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages