Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

20 sept. 2020

Un imam de mosquée emprisonné au Maroc pour avoir abusé sexuellement de 6 mineurs

DR

Un imam d'une mosquée rurale de la région de Tanger, dans le nord du Maroc, a été emprisonné après avoir comparu devant le parquet de la ville, accusé d'avoir abusé sexuellement d'au moins six mineurs tout en leur donnant des cours de coran.


Le parquet a indiqué hier dans un communiqué que le juge d'instruction a décidé d'incarcérer le "fonctionnaire religieux" dans la prison 1 de Tanger.


L'imam est accusé de viol en vertu des articles 485, 487 et 488 du code pénal, qui prévoient des peines allant jusqu'à trente ans de prison lorsque l'abus est commis sur des mineurs.


Cette affaire a éclaté lorsque la mère d'une jeune fille du village d'Ezmij, dans la banlieue de Tanger, a accusé l'imam de la mosquée du village d'avoir abusé sexuellement de sa fille pendant six ans à partir de l'âge de sept ans.


Selon des informations parues ces derniers jours dans les médias locaux, l'imam a abusé des filles à qui il enseignait des cours de Coran à la mosquée et a tabassé celles qui refusaient de se conformer à ses désirs.


Ceci fait suite à une autre affaire dans la ville de Tanger qui a choqué le pays : l'enlèvement, l'agression sexuelle et le meurtre d'un garçon de 11 ans par un voisin.


Après avoir disparu pendant six jours, et après une vaste campagne dans les réseaux où ses photos ont été diffusées, le corps du garçon Adnan a été retrouvé samedi soir dernier, enterré sous un arbre près de sa maison.


Ce crime a déclenché une énorme vague d'indignation dans tout le pays avec des sit-in de protestation et des appels dans les réseaux pour punir l'auteur du crime avec la peine de mort, une peine qui n'a pas été appliquée dans le pays maghrébin depuis 1993 bien qu'elle soit toujours prévue dans le code pénal.


Par EFE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages